Victoria Delarozière

Accueil > Présentation > Présentation

Présentation

vendredi 9 septembre 2016

Extraits de presse

"Chansons tendres au vitriol...Victoria est un pétard d’énergie qui vous éclate dans les mains. Elle a l’humour franc et enfants et la fraicheur d’une course de caddie"
"Le Nord Littoral".

"Venue du théâtre de rue, la pétulante Victoria Delarozière, coupe au carré à la Louise Brooks, petite robe noire et gros godillots, fout un adorable bordel sur scène"
"Nos Enchanteurs"

"Le monde de Victoria Delarozière est caustique et plein d’humour. Entourée de beaux garçons et armée d’un accordéon, la jeune femme interprète ses propres chansons, en français, avec un air mutin à faire craquer tout le monde."           "Ouest France"

Présentation du groupe

L’ambiance est aux instruments acoustiques, ici pas de guitares électriques, de samples, d’effets. Le bois de la contrebasse, le soufflet de l’accordéon, le grincement de la mandoline.
La voix, brute… Victoria Delarozière raconte des histoires. L’humour noir est son appui.
C’est dans la chute, le contre-point, l’humour, l’accident, que se bâtit le spectacle.
Car oui c’est un spectacle. Un tour de chant certes mais pas que.
Les personnages apparaissent peu à peu, au fil des chansons les rôles s’inversent, se brouillent. Leur complicité sur scène est un atout. Ils brulent tout. A 300 %.
Le public est une source d’improvisation, V.D l’interpelle et le rend complice des petits accros qui surgissent tout au long du concert.
Les trois musiciens prennent un malin plaisir à dérouler la bobine d’une série de nouvelles, servies sur un fond de piano ou d’accordéon, de mandoline ou de guitare, de banjo ou de contrebasse. Les instruments passent de main en main.
Le féminisme teinte la plume de l’auteure, l’amour, toujours, les excès et la folie aussi.
L’épopée d’une môme de rien du tout, une famille de croque-morts, la vieille Marie sur le port, l’histoire d’une petite ordure, la chanson du moi-je moi-je, une plage sous les tropiques couverte de sacs plastiques... un homme narcoleptique...
Toutes les influences musicales qui leur passent par le cœur sont bonnes à prendre. Un peu de rock, un peu de valse, un swing à 5 temps, un ternaire latino-américain, du trad... pourquoi pas ?!
Bienvenus chez La Môme Java Punk !

Bios des musicien.ne.s


VICTORIA DELAROZIÈRE : chanteuse, musicienne, auteure, compositrice.

Enfant du spectacle vivant, Victoria Delarozière monte pour la première fois sur scène en Chine à onze ans dans le spectacle « petits contes chinois » de la Compagnie Royal de Luxe. Elle expérimente ensuite le clown avec la Compagnie Noblesse Oblige, puis à 16 ans s’envole vers le Chili.

Chanteuse et multi-instrumentiste, (accordéon, basse et piano) au sein de divers groupes chiliens, elle intègre la Compagnie Grann Reyneta et participe à la création du spectacle « les cauchemars de Tony Travolta » mis en scène par Jean-Luc Courcoult.

Entre les tournées européennes et sud-américaines, elle joue également dans le spectacle « Le Xolo et la Petite Géante » de la Compagnie Royal de Luxe et au sein du groupe franco-chilien Los Bombon. Par ailleurs, elle a été chargée de diffusion et manageuse des groupes Los Pata e Cumbia et La Banda en Flor avec qui elle fait plusieurs tournées en Europe.

De retour en France en 2013, elle intègre une formation d’auteur/compositeur/interprète à la Manufacture Chanson, et crée son premier spectacle musical. Elle rejoint les Lorialets pour la création des « Crieuses Publiques », aujourd’hui accueilli par la Cie Aziadé.

Elle réalise également la musique pour différents courts et longs métrages, et donne des ateliers d’écriture de chansons en milieu carcéral.


JO ZEUGMA, musicien.

Après des études pendant 3 ans à l’école de Jazz et Musiques Actuelles CIM, en guitare et piano, Jo Zeugma, co-fonde le groupe les Frères Zeugma, dont il est chanteur et guitariste ainsi que le Collectif des Gueux. Puis il s’intéresse au théâtre en participant en tant que comédien à Liliom de Ferenc Molnar. Il compose la musique du Roi Cymbeline, au Théâtre du Soleil en 2011 et 2012, mise en scène Hélène Cinque et interprète sur scène la musique de Pinocchio, mis en scène par Thomas Bellorini. Il rejoint en 2015 la troupe des Moutons Noirs en tant que guitariste pour Ruy Blas, et la compagnie Corne de Brume dont il est directeur musical pour deux spectacles jeune public, Rudolph, et Le Chat Boosté, tous deux mis en scène par Julie Duquenoy.


Raphael Dumas, musicien

Mandoliniste et guitariste, il joue et compose pour des artistes de « musique actuelle » ( Aldona, Sarah Olivier, Ivan Tirtiaux,Victoria Delarozière …) et des groupes de rock, old time, brésilien, napolitain, irlandais(the shazzams, luna rossa, Old Time rendez-vous, Trio Atletico). Il produit, compose ou arrange pour des films et pièces de théâtre : Le bal sauvage dans Gauguin de Edouard Deluc, Le Bucheron des mots (Izu Troin/ Arte) et de nombreux films tchèques dont Kupka, le prochain film de Natalie Cisarovska. Il travaille aussi régulièrement avec des enfants autistes (éveil musical, sound-painting, musique à l’image) ou en difficulté (Passage à l’acte avec l’Itep de Luxeuil les Bains, accompagnement, composition, création d’un CD et concerts )